Ingrid. Imprimer Envoyer



Le 3 mai 2006, mon fils, Danilo, est né avec une importante malformation pulmonaire,.
Mais son état étant pire qu’on ne l’imaginait, il n’a pas pu être opéré, il rejoindra donc les anges doucement, après 17 heures de vie.
 
Un mois plus tard, je rencontrais la nouvelle amie de mon frère, qui avait elle aussi perdu un enfant. Elle m’a parlé du Père Martin et de sa pratique de la TCI.
Jusque là, j’ignorais ce que c’était.
Donc, j’ai rencontré le Père Jean Martin et il m’a proposé de me faire une "cassette". Il avait l’expérience et moi la foi...
De cet enregistrement, sont sorties des phrases magnifiques de réconfort et d’apaisement pour moi...
 
Devant ma curiosité, Jean Martin m’a proposé d’essayer moi-même la TCI. 
J’ai acheté le même appareil que lui et j’ai tenté l’expérience, sans être convaincue de pouvoir y arriver.
 
Et bien, j’ai bien fait de le faire !!!
 
Dès ma première tentative, j’ai reçu ceci : " MA...MAN ! ". Une voix très nette.
On aurait dit qu’il avait pris tout son souffle pour me le dire et ce qui est le plus curieux, c’est que malgré qu’il n’avait jamais prononcé de mots puisqu’ il n’a vécu que 17 heures, j'ai reconnu sa voix comme si je l’avais toujours connue ! Peut-être parce qu’elle ressemble fort a la mienne ?!
 
J’avoue qu’au début, vu que ca marchait, j’ai exagéré en faisant parfois 3 à 4 fois des appels par jour mais je me suis vite rendue compte que ca ne servait a rien!
Il ne faut pas le faire trop souvent, ni trop longtemps et ne pas attendre non plus des longs discours ni des réponses à toutes nos questions; ce ne sont pas des voyants !
 
Alors voici quelques exemples de messages reçus de mon fils :
 
*" Je suis la ! "
 
* " MA...MAN ".
 
* "Poupées et moi ". Au moment même, je ne savais pas de quoi il parlait. Mais après en avoir parlé avec la sœur de mon mari, elle ma fait remarqué que c’était comme ça qu’elle appelait ses filles, les cousines de mon fils, qui étaient déjà folles de lui avant sa naissance et bouleversées par sa mort !
 
* Souvent, depuis octobre 2006, il m’a soufflé "Cécilia". Ce prénom que mon mari et moi avions choisi pour le jour ou nous aurions une fille; cette fille qui grandit en moi en ce moment et qui naîtra en avril prochain !
 
* " Ca ira maman, ne pleure pas, ne t’inquiète pas ». Et ce la veille de ma reprise au travail après son décès; il faut préciser que je suis infirmière en pédiatrie et donc confrontée chaque jour à la souffrance des enfants et de leurs parents...
 
* " Le chien va bien, le chien est près de moi ". Ma chienne est morte deux jours avant sa naissance !
 
* " Maman je t aime, c’est beau la musique " et ce, après que j’aie racheté le doudou musical avec la musique, que je lui faisais écouter chaque soir de ma grossesse et pendant sa trop courte vie !
 
Apres avoir reçu autant de mon fils, j’ai tenté l’expérience avec mon père.
Directement, la voix est différente, plus grave, mais comme il y a plus de 20 ans qu’il est mort, je ne me souviens plus de sa voix...
 
* " Tu seras heureuse...enfin! Vous aurez une fille. " C’était en décembre 2007 !
 
* " Osez vivre ! "
 
* " Regarde, je suis couché sur tes genoux ". ça c’est adressé à ma mère; il se couchait sur ses genoux pour regarder la tv !
 
Alors curieuse d’autres expériences, j ai tenté de contacter mon beau-père, que je n ai pas connu et quelle surprise : il m’a répondu en italien, sa langue natale, comme pour me prouver que c’était bien lui !
Je lui ai demandé s’il avait un message pour mon mari et il lui a demandé pardon !
Je ne savais pas pourquoi, alors j’ai demandé a mon mari qui ma répondu que, comme son père en avait marre de son cancer, il avait pris toute sa boite de médicaments et qu’en se levant il avait fait un malaise, entrainant une chute mortelle sur le coin de la table ! Même sa sœur n’est pas au courant !
 
Un autre jour, avec trois autres mamans ayant aussi perdu un enfant, nous avons fait un appel de groupe et on aurait dit que nos enfants se bousculaient pour parler les premiers ! Ils étaient là tous les 4 !
 
Avec le temps, mon besoin de TCI est moins grand, mais d’autres signes se manifestent...
 
Pour moi aussi, les rayons de soleil à travers les cieux gris ! Mais aussi, et ce de plus en plus fort, un souffle chaud et lourd sur mon bras gauche avec en plus, un mouvement du petit doigt que je ne peux contrôler (durant ses quelques heures de vie, il est reste couché sur moi, jusqu’a son dernier souffle !). Cela m’indique sa présence, souvent pour me montrer quelque chose, en particulier des anges (je les collectionne depuis son départ !). Aussi pour m’indiquer des moments de chance à saisir.


La dernière fois, c’était à votre journée conférence " Infinitude " ! J’avais pris avec moi mon magnéto et quand je l 'ai ressenti très fort sur moi, j’ai lancé l'enregistrement.
Le soir en rentrant, j’ai écouté juste le début (il faut beaucoup de temps et de calme pour bien entendre et comprendre...) et  voici ce que j’ai reçu en message très audible : " Maman, je t’aide toujours, n’aie pas peur, je suis prés de toi et de Cécilia "
Quel bonheur de recevoir de si beaux messages!
 
Voila, j’aimerais encourager les personnes qui n’arrivent à percevoir tous ces signes.
Ne vous découragez pas, mais soyez patients, attentifs, disponibles...Les signes sont partout et je suis certaine qu’un jour vous les percevrez.
Croyez surtout ceci : nos défunts sont toujours près de nous, même s’ils ne sont pas visibles, ils nous aident et nous guident, ils savent quand ils doivent venir, soyez en convaincus. Soyez patients vous verrez, un jour sans vous y attendre, vous comprendrez les signes qu’ils vous envoient.
 
J’espère avoir pu vous aider par ce témoignage.
Bien à vous
Ingrid ,

Pour entrer en contact avec Ingrid
 

 
Copyright © 2018 Mélonic. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Agenda

Tout l'agenda

Newsletter

Pour la recevoir entrez votre nom (Name) et votre Mail (Envoyer)