Accueil Articles Une expérience en TCI avec une enfant dans un poumon artificiel.
Une expérience en TCI avec une enfant dans un poumon artificiel. Imprimer Envoyer



Cet article est paru dans la revue Parasciences, N° 91, Editions JMG, France.

"Un curieux chapeau vert"

Propos recueillis par JMG, traduction d'Anabela Cardoso

alt

Anabella Cardoso chez Jean Martin, septembre 2013 (photo JMG)...

Ceux qui pratiquent la transcommunication instrumentale (TCI) le font essentiellement dans le souci d'entrer en relations avec un être cher décédé. Mais ce n'est pas toujours le cas, comme vous allez le découvrir dans cet article qui ouvre à la TCI des perspectives pour le moins inattendues.

Vivian Eisenhauer est médecin pédiatre à Sao Paulo, au Brésil.

alt

Elle s'intéresse égaIement aux phénomènes de transcommunication, suffisamment pour s'être lancée dans l'expérimentation et obtenir des résultats pour le moins surprenants.
Son activité professionnelle la met en contact avec toutes sortes d'enfants parmi lesquels, hélas, certains se trouvent dans un état végétatif, incapables de la moindre communication.

L’idée de tenter un contact par transcommunication avec l'un de ces enfants lui est venue à l'esprit. L’idée de base étant de savoir si, en dehors d'une activité cérébrale inexistante, un esprit ou une forme de conscience attachée à l'enfant était en mesure de communiquer avec elle.
Plusieurs expériences ont eu lieu.

Au cours de l'une d'elles, le choix de Vivian s'est porté sur une jeune fille âgée de 13 ans qui vivait dans ce triste état depuis sa naissance, alimentée en oxygène par un poumon artificiel.
Dans un premier temps, Vivian s'est rendue dans la chambre de l'enfant et a entamé avec elle une conversation mentale, lui disant, uniquement par la pensée donc, son désir d'entrer en relation avec elle, lui demandant si elle désirait communiquer quelque chose à ses parents.

Vivian s'est ensuite rendue dans une autre aile du bâtiment et, par l'intermédiaire de son ordinateur (selon une méthode que nous vous avons déjà présentée dans les Parasciences antérieurs), elle a tenté de capter des sons, posant des questions comme le font tous les transcommunicateurs, insistant sur un éventuel message à transmettre aux parents... et elle a obtenu plusieurs résultats positifs.

La jeune fille, en réponse à  ses questions, lui a répondu, parlant de sa mère: « Elle m'a apporté un chapeau vert! »

Vivian a été tellement surprise par cette phrase qu'elle est retournée dans la chambre de l'enfant. Elle a appelé une infirmière pour savoir si l'enfant possédait des chapeaux. L’infirmière a ouvert l'armoire de l'enfant pour vérifier et, dedans, il y avait plusieurs chapeaux, dont un vert! Comme on le devine, l'infirmière a confirmé qu'il s'agissait d'un cadeau que la maman avait déposé lors de sa précédente visite.

Cinq ou six des collègues de Vivian se montrés intéressés par cette expérience, signe d'une ouverture d'esprit que nous serions heureux que les médecins français partagent.

Mais il ne faut pas rêver, au pays de la déesse Raison la conscience a moins droit de cité que les neurones qui s'entrechoquent.
Par contre, les Brésiliens vivent dans un pays fortement marqué par le spiritisme. Là-bas, Allan Kardec est considéré comme un quasi-prophète. Le spiritisme n'y est certes pas une religion dominante, mais son influence sur les mentalités est importante.
Ceci explique sans aucun doute cela. .


Une recherche sérieuse...
La TCI, contrairement à ce que l'on pourrait penser, n'en est qu'à ses débuts  et réserve encore bien des surprises. 

alt   
 
À condition que ceux qui l'étudient le fassent avec rigueur, bien entendu...

Gisèle,
 

 
Copyright © 2018 Mélonic. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Agenda

Tout l'agenda