Accueil Textes L'envol d'une grande dame.
L'envol d'une grande dame. Imprimer Envoyer

Notre cœur est empreint d’une grande tristesse en écrivant ces quelques mots…

Une très grande dame nous a quittés.

Monique Blanc-Garin, vice-présidente et pilier avec son mari Jacques, de l’association française Infinitude, qui a tant œuvré pour aider les personnes dans le deuil,  en y mettant tout son dynamisme, son énergie et sa foi en l’Au-delà, a lutté contre un cancer du mieux qu’elle a pu et suffisamment longtemps, mais est allée retrouver son cher fils, parti un peu plus tôt, et tous ces êtres de lumière avec qui elle était si souvent en contact par TCI ou par écriture inspirée.

Elle a consacré plus de 20 ans de sa vie à aider les autres, par les très belles conférences et séminaires d’Infinitude.

Je me rappellerai toujours les quelques conférences qu’ils sont venus faire chez nous, en Belgique, où nous avons œuvré ensemble. Tellement de travail mais toujours de magnifiques récompenses de voir les visages des participants s’illuminer.

Elle n’a pas hésité à sillonner les routes pour ce faire. Jamais fatiguée, toujours sur le pont…Malgré son âge mais qu’on ne pouvait vraiment pas lui donner, tellement elle était rayonnante de vie et porteuse d’espoir en cet au-delà.

Elle va être accueillie à bras ouvert, là-bas…
Dans leur livre : « L’infinitude de la vie », Monique citait un passage qu’elle avait reçu en écriture inspirée et qui disait : «Le monde n’a pas la connaissance de l’Amour ; ce que vous pouvez ressentir sur Terre n’en est qu’une approche. Lorsque vous viendrez nous rejoindre, le chemin divin sera plus ou moins loin selon ce que vous aurez fait sur Terre. Préparez-vous ; vous trouverez déjà le bonheur terrestre, puis, facilement, le bonheur divin...»
Nul doute qu’elle soit sur la bonne route, vu son comportement sur terre.

Gisèle et moi pensons aussi très fort à son mari Jacques, qui va être désemparé par son absence. C’était un couple solide, très unis et tournés vers les mêmes buts. Même s’il aura, et c’est certain, des contacts avec elle, il va devoir faire face à l’absence physique, qui ronge…Bien qu’il ait aussi cette puissante foi en l’autre vie.

Nous lui souhaitons d’être très fort entouré et même s’il souhaite continuer de manière plus allégée l’association en mémoire de son épouse, qu’il prenne du temps pour lui et accepte de vivre sa douleur dans la paix.

Monique et Jacques, vous étiez et resterez des amis d’une très belle spiritualité et avec sa mise en pratique en plus, ce que l’on trouve rarement.

Bon cheminement à Monique et très gros courage à Jacques.

N’oubliez jamais que tous ceux qui vous ont connus vous aiment et partagent la douleur de la séparation physique.

Vous vous retrouverez, vous le savez, c’est juste une question de temps.

NB : Si vous souhaitez transmettre un mot à Jacques Blanc-Garin, soit vous lui transmettez directement via leur site : www.infinitude.fr ou vous nous l’envoyez à l’adresse : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. nous lui en ferons part le jour-même. Merci d’éviter de lui téléphoner, il a besoin de temps pour lui…Vous comprendrez…

Bien à vous,

Gisèle et Nicole,



 
Copyright © 2018 Mélonic. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Agenda

Tout l'agenda