Accueil Historique
Historique Imprimer Envoyer


Vouloir prouver des choses qui sont claires d'elles-mêmes,
c'est éclairer le jour avec une lampe.
(Aristote)

 

La TCI (Transcommunication instrumentale) est un moyen de communication entre les vivants et les défunts par le biais d'appareils électroniques, récepteurs phoniques ou visuels, comme magnétophone, répondeur téléphonique, radio, téléviseur, ordinateur, etc. 

Elle peut être auditive ou visuelle. Nous n'aborderons que la TCI auditive.

Le 17 septembre 1952, les Pères italiens Gemelli et Ernetti rapportèrent un cas de communication anormale reçue avec un enregistreur à bandes.
En 1959, le suédois Jürgensen capte lui aussi "par hasard" des messages durant un enregistrement de chants d'oiseaux dans la nature.
Jusqu' en 1968, il publiera ses résultats qui seront confirmés par le letton Raudive en 1971.
En France, Monique Simonet réussit à communiquer avec son père en 1979 et publiera plusieurs ouvrages sur le sujet.

Dans le reste du monde, c'est en Amérique latine, au Canada, aux USA, en Italie et en Angleterre que les recherches, les expérimentations, sont les plus actives. Sans oublier le Luxembourg où un couple s'est investi dans cette recherche.

 

Et le Vatican?

Le Pape Pie XII, informé de ce phénomène, dira que cette expérience marquera probablement le début de nouvelles études scientifiques pour confirmer la foi dans l'Au-delà.
Un article sera publié à ce propos dans l' Observatore Romano.
L'Eglise catholique ne serait donc pas opposée à cette forme précise de communication avec les défunts à la condition expresse que celle-ci soit menée dans un but d'amour ou de recherche scientifique.
Le prêtre théologien François Brune rassemblera de nombreux témoignages, les vérifiera sur place dans les différents pays concernés et parlera de la TCI en conférences ou dans des ouvrages incontournables.

 


 

 
Copyright © 2018 Mélonic. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.
 

Agenda

Tout l'agenda