Une conférence avec David, médium, est un moment unique…Le sujet du contact avec les défunts peut sembler intimidant aux participants peu familiers de ce phénomène…Un silence recueilli règne pendant que David transmet les premières informations aux personnes lui ayant confié une photo de leur défunt. Mais soudain, au hasard des détails révélés, l’assistance s’anime, des remarques émues se font entendre et même, devant la précision de certaines anecdotes très personnelles et parfois drôles, certains ne peuvent retenir leurs rires…rires de bonheur, de joie devant l’évidence de la présence de l’être cher.
Oui, chacun le ressent, ILS sont bien là, ceux que l’on pleure et qui nous manquent tant. Cette conférence ne parle pas de la mort mais de la vie, ou plutôt de la victoire de la vie sur la mort.
Dès lors de nombreuses questions nous animent auxquelles David veut bien répondre.

-Bonjour David, on est frappé par votre aisance à communiquer avec les défunts, la simplicité et la familiarité de ces échanges…en a-t-il toujours été ainsi ?

Honnêtement non, je n’ai pas toujours eu cette aisance dans ma jeunesse, mon enfance a été assez compliquée…Mais par la suite j’ai mené une carrière de chanteur pendant vingt ans et ces années ont bien facilité ma relation avec le public, je le reconnais. Beaucoup de gens m’en font la remarque d’ailleurs ! Cette aisance m’a en effet avantagé lors de mes conférences mais en ce qui concerne la médiumnité c’est différent…Il ne s’agit plus de spectacle mais d’un événement à caractère spirituel pour lequel il faut se préparer pour pouvoir canaliser, être « juste » au moment de la transmission des informations communiquées par les défunts.

-En conférence vous décrivez physiquement le défunt, sa posture, ses particularités et même ses traits de caractère…peut-on dire que vous le voyez comme une personne vivante ? Comment le percevez-vous ?

En effet, je le perçois comme une personne vivante, pas dans sa densité terrestre mais en légère surbrillance avec une aura tout autour, comme translucide.
On m’a fait comprendre que cela s’expliquait par le phénomène d’encodage vibratoire. Les défunts ne se présentent pas réellement de cette façon mais nous donnent ainsi des informations concernant leur vie terrestre : comment ils étaient, comment ils sont partis etc…Il s’agit de symboles que tous les désincarnés connaissent et comprennent. Nous les recevons sous forme vibratoire subtile au niveau des différents chakras, le troisième œil pour la clairvoyance, la gorge pour la clairaudience, le coronal pour la claire connaissance, le chakra sacré (deuxième chakra) pour la claire sentience, c’est à dire tous les autres ressentis.
Ces informations vibratoires me donnent vraiment l’impression de les voir, comment ils étaient, comment ils se déplaçaient, comment ils étaient habillés, où ils vivaient, comment ils sont partis…Il m’arrive aussi de percevoir des parfums, même des parfums très précis comme ce fut le cas ce dernier week-end.
Toutes ces perceptions sont donc possibles grâce à l’encodage vibratoire qui restitue fidèlement le physique et les autres caractéristiques d’une personne.

-Les défunts vous donnent-ils des informations sur cet Au-Delà auquel nous avons parfois du mal à croire et en tous cas à imaginer ? Comment y vivent-ils, à quoi s’occupent-ils ?

Quand les défunts y sont autorisés ils peuvent nous donner des informations sur les différents plans vibratoires où ils se trouvent, ou plutôt des niveaux de conscience différents : « en ce moment je m’occupe d’enfants, d’aller voir tel endroit, de travailler pour contribuer à ramener la paix dans tel état… » ; Ils ont donc différentes missions qu’ils ont choisies pour leur propre évolution…Cela peut être l’accueil de jeunes âmes, « les nounous du ciel » comme nous les appelons, ou les médecins du ciel qui s’occupent de personnes ayant vécu de gros traumatismes. C’est un travail sur le corps astral afin d’aider le défunt dans sa nouvelle vie.
Tout dépend de ce que les gens ont fait dans leur vie et de ce qu’ils ont envie de faire en arrivant dans l’Au-delà. Ils peuvent utiliser des compétences acquises sur terre ou découvrir de nouvelles activités s’ils le souhaitent.
Il leur arrive parfois de donner des détails concernant des événements futurs comme je l’ai vécu lors des attentats du marché de Noël à Strasbourg. Trois jours avant je me promenais en compagnie d’une amie lorsqu’elle me dit « entendre » des coups de feu sur un marché de Noël…ce qui se vérifia hélas !
Ces informations sont occasionnelles mais nous montrent qu’ils ont la possibilité de voyager dans le temps qui n’est pas le même de l’Autre Côté, comme les scientifiques l’ont bien démontré actuellement.
En fait ils vivent dans un monde parallèle au nôtre avec un corps astral, ou éthérique, qui a néanmoins une densité selon certains auteurs tel Robert Monroe aux Etats-Unis.
Chaque âme vibre sur une fréquence différente suivant ses épreuves, ses incarnations, ses expériences…Sur Terre il nous faut des épreuves pour évoluer ce qui n’est pas le cas partout.
Il semblerait que sur Vénus il n’y ait pas d’épreuves pour ceux qui s’incarnent sur cette planète.
Pour ceux qui s’étonneraient je précise que Vénus est en effet habitée, la vie y est possible comme l’attestent des contacts de longue date avec cette planète. Et curieusement, malgré l’opinion générale, l’apparence de ces êtres n’est pas si éloignée de la nôtre, des humanoïdes simplement un peu plus grands que nous d’après Georges ADAMSKI qui a vécu des contacts dans les  années 50…D’ailleurs les âmes peuvent voyager et s’incarner d’une planète à une autre comme Nicolas Tesla par exemple qui serait une âme vénusienne incarnée sur Terre.
Les conditions de vie ne sont bien sûr pas les mêmes, suivant nos connaissances scientifiques cela paraît difficile à imaginer mais la science progresse beaucoup et nous avons par exemple découvert des lacs de glace sur Mars ce qui laisse supposer une forme de vie…Personnellement j’ai eu connaissance, en sortie astrale, d’autres formes de vie que la nôtre.

-Sans capacités médiumniques la plupart d’entre nous ne pouvons les percevoir…mais eux, en ont-ils  la possibilité ? Dans ce cas comment nous perçoivent-ils ?

Ils nous perçoivent sous forme de corps de lumière et par encodage vibratoire ils peuvent savoir si nous sommes grands, petits, portons des lunettes etc…De la même façon que je les perçois moi-même, ainsi que je vous l’ai expliqué. Par contre ils ne nous voient pas à tout instant comme s’ils étaient présents à nos côtés comme certaines personnes le redoutent…Une dame me confiait  son inquiétude craignant que sa mère décédée ne soit témoin de ses ébats amoureux ou ne la voie dans son intimité sous la douche par exemple ! Je l’ai rassurée…en effet, si cette maman ne manifestait pas ce genre d’indiscrétion de son vivant il n’y avait aucune raison qu’elle le fasse depuis l’Autre Monde ! Ce sont là des craintes complètement injustifiées dues à une méconnaissance de la réalité des défunts. Par ailleurs cela n’apporterait aucun enrichissement sur le plan spirituel…
Ils ne nous voient donc pas dans nos activités quotidiennes. Par contre vivant dans l’astral qui est le monde de la pensée ils perçoivent parfaitement nos pensées, nos intentions, nos prières.

-Cela nous amène à la prochaine question : dans certaines situations où nous souhaiterions leur soutien, leurs conseils, peuvent-ils ressentir nos sentiments et éventuellement répondre à nos demandes ?

Oui bien sûr, ils ressentent nos sentiments, le manque, l’absence, le vide, le chagrin ou alors les bons moments de joie, de plaisir passés ensemble. Ils peuvent aussi interagir, nous consoler par quelques signes de leur présence : caresses légères dans les cheveux, certains songes ou même des parfums portés autrefois par le défunt parfaitement reconnaissables. On peut aussi ressentir une sensation nette de leur présence à certains endroits ou certains moments particuliers.
Certaines personnes obtiennent des signes encore plus précis comme des déplacements d’objets, des signaux lumineux intermittents, des appareils qui s’allument ou s’éteignent sans intervention humaine…Parfois même des mots sans expéditeur apparaissant sur un écran d’ordinateur ou des appels téléphoniques avec le défunt lui-même au bout du fil !Ces signes forts sont des interventions assez rares destinées à apporter la consolation dans des cas souvent dramatiques.
Cependant les défunts ne sont pas toujours autorisés à interagir car certaines épreuves nous sont imposées afin de les transcender. Je me souviens d’un couple anéanti par la perte d’un jeune enfant…On m’a fait comprendre que c’était un choix de vie fait dans une vie antérieure mais devant leur apporter une plus grande ouverture spirituelle. Je n’ai pu me résoudre à leur transmettre cette information tant cela paraît cruel mais c’était néanmoins un choix de vie, un chemin difficile qu’ils devaient parcourir même si cela semble incompréhensible à notre échelle terrestre.
Maintenant tous les événements cruels de la vie ne sont pas toujours de cet ordre-là : il y a les épreuves infligées par les hommes eux-mêmes, ce qui n’a rien à voir avec l’exemple cité plus haut. Dieu n’est pas responsable de leur violence et de leurs excès. L’actualité nous en offre le triste exemple (manifestations des gilets jaunes) : on a le droit de ne pas être d’accord avec un gouvernement mais le mécontentement doit-il générer autant de violence ? Dieu n’a rien à faire là même si on l’a trop souvent invoqué pour justifier des actes violents au cours de l’histoire.

-Comment percevoir leurs réponses ? Existe-il un état favorable à l’échange ? Dans ce cas comment le favoriser et l’affiner ?

Oui, en effet il existe différentes techniques pour entrer en contact avec nos défunts : la médiumnité bien sûr mais aussi la TCI (Transcommunication Instrumentale), la TCH( transcommunication hypnotique) pratiquée par Jean-Jacques Charbonier, la méditation qui permet de passer en ondes alpha propices aux états de conscience favorables à la perception extra sensorielle et de canaliser d’éventuels contacts avec les défunts.
Précisons que la transcommunication instrumentale est une méthode qui permet de contacter les défunts par l’intermédiaire d’un magnétophone sur lequel s’enregistrent leurs messages.
Dans la transcommunication hypnotique le contact se fait dans un état d’hypnose induit par le thérapeute, technique récente crée par Jean-Jacques Charbonier.
Cependant nos aimés peuvent très bien se manifester dans nos songes, différents des rêves courants car leur souvenir reste vivace très longtemps : le rêve s’efface mais le songe reste en mémoire car il s’agit d’un authentique contact…Vous ne l’oublierez jamais !

-Certains sceptiques expliquent la médiumnité par le « cold reading »…le médium obtenant ses informations par télépathie plutôt que par un authentique contact avec le défunt…qu’en pensez-vous ? Une anecdote qui dément cette hypothèse ?

Tout à fait, j’ai une anecdote récente à ce sujet : lors de mon passage à Metz une dame venue me trouver ne connaissait aucune des informations que je lui ai données en médiumnité. Je lui ai révélé le nom d’un ami de son mari tué lors d’un accident de moto et qui pratiquait une activité de loisir avec lui…or elle n’avait jamais entendu parler de cet homme, son mari ne l’ayant pas informée de cette relation. Elle s’est même sentie un peu dépitée !
Il n’est donc pas possible dans ce cas d’invoquer une information télépathique entre le consultant et le médium, cette dame ne connaissant pas l’ami de son mari.
Ces cas sont fréquents, un autre exemple : j’informe une dame que sa sœur allait organiser une fête pour un enfant à une date précise or ces deux sœurs étant fâchées ma consultante ne croyait pas du tout cet événement possible. Elle apprit que sa sœur organisait effectivement le baptême de sa petite-fille à la date prévue. Elle ne pouvait donc pas me communiquer par télépathie une information qu’elle n’avait pas.
Ces deux exemples et bien d’autres démontrent que la médiumnité existe sans communication télépathique. Chez certains médiums cependant les deux peuvent co- exister, l’essentiel étant de pouvoir faire la part des choses.

-Au cours d’une séance de médiumnité arrive-t-il au défunt de donner des informations sur l’avenir du consultant ? Et dans quel but?

Oui, cela peut arriver, en particulier quand la personne ne respecte pas le choix de son guide…j’en ai fait l’expérience par rapport à un choix professionnel non approuvé par mon guide qui m’a remis dans le droit chemin !
C’est pourquoi lors d’une consultation je laisse le choix entre médiumnité ou guidance, les deux n’étant pas de même nature. La médiumnité offre un contact direct avec le défunt qui parlera de lui, de sa vie terrestre, de ceux qu’il a retrouvés de l’autre côté, de ses relations avec ses proches. La guidance par contre est pour le consultant, elle éclairera son chemin de vie, lui procurera des conseils utiles à son développement. Les guides qui nous assistent peuvent être des membres de notre famille autorisés à jouer ce rôle et à nous accompagner sur notre chemin terrestre. Il y a aussi des guides du savoir-faire qui s’occupent plutôt de nos affaires courantes, de notre travail. Et enfin le guide spirituel qui est Un, une seule entité qui nous assiste dans notre chemin spirituel. Ainsi j’ai eu un jour l’assistance d’un guide spirituel féminin nommée Clarté, qui m’a aidé à entendre en clairaudience.

-Mais comment pouvons-nous alors nous mettre en contact avec eux, ressentir leur présence et leur influence ? Par des intuitions par exemple ?

En fait ils communiquent beaucoup avec nous même si nous n’en avons pas toujours conscience.
Il n’y a aucun doute là-dessus, ils viennent souvent à nous et pour les percevoir il existe plusieurs techniques. Le problème réside dans le mental qui fait souvent obstacle à la communication. Pour l’apaiser et se rendre réceptif il sera nécessaire de pratiquer la méditation. De nombreux auteurs décrivent cette technique et proposent des CD de méditation fort bien faits et utiles aux débutants.
En ce qui me concerne je propose des ateliers comme à Strasbourg et d’autres villes en France.
C’est un exercice ponctuel, je donne des clés pour que les gens puissent ensuite travailler par eux-mêmes.

-Il semble que nous avons tous quelques perceptions extra-sensorielles se manifestant à certains moments de notre vie…Est-il possible de les développer ? Par quels moyens ?

Tout à fait ! Ces facultés existent à l’état latent chez la plupart d’entre nous et il est tout à fait possible de les développer. Certains auteurs l’expliquent bien comme Sege Boutboul par exemple.
De nombreuses personnes ressentent la présence de leurs aimés décédés, cela arrive le plus souvent quand on ne s’y attend pas, quand l’esprit est détendu, en ondes alpha. Il faut savoir que plus on est dans l’attente, moins on est réceptif car on est dans le mental. Alors que si on laisse faire, on est dans l’accueil et on aura la capacité de percevoir…Curieusement c’est souvent dans des moments de la vie quotidienne, en vaquant à nos occupations banales comme de faire la cuisine que l’on percevra le mieux les choses subtiles.
Pour vous aider dans cette démarche il existe de nombreux ateliers qui vous permettront de développer cette capacité.

-Peut-on penser que cette guidance perdure dans l’Au-Delà ? Que ces êtres nous aident à évoluer dans cette nouvelle dimension ?

Ce n’est hélas pas le rôle de nos défunts mais bien de nos guides…Néanmoins jamais ils ne feront d’ingérence, nous laissant vivre nos propres expériences de vie afin de mieux les intégrer et les comprendre.

-L’intérêt croissant pour ce sujet indique-t-il une plus grande ouverture et un progrès de l’humanité vers plus de spiritualité ?

Pas forcément, chacun est spirituel à son niveau : certains ne prient pas, ne croient pas aux Guides ou aux Anges mais aident au quotidien leurs proches par des gestes simples, de l’écoute…En France les portes s’ouvrent bien trop lentement à mon goût…Dans d’autres pays il est bien plus aisé de parler de tous ces sujets.
A nous de persévérer pour aider à ouvrir les consciences…

Pour trouver le site de David Fontaine, il suffit de taper son nom et prénom + médium sur Google et pour trouver ses livres : https://www.fnac.com/ia89750/David-Fontaine

Uniquement les 3 premiers livres.

Bonne lecture,
Béatrice,

Fermer le menu